• Rencontre avec les skippers de la team French Tech Rennes - St Malo

    Gilles Lamiré et Yvan Bourgnon -les navigateurs du voilier French Tech Rennes - St Malo sponsorisé par Rennes Métropole et Saint-Malo agglomération- étaient hier, mardi 13 octobre, à Rennes à l'occasion des Opportunités Digitales. Tite Rennaise a saisi l'occasion qui lui a été donnée de plonger dans le monde de la voile et rencontrer ces marins. Prêts à larguer les amarres et passer un petit moment avec la team ? Allons-y ! 

    Rencontre avec les skippers de la team French Tech Rennes - St Malo

    Quinze années que je vis à Rennes et que j'aime ce territoire. Jamais je n'avais eu (ou provoqué) l'occasion d'assister à un départ de course à la voile ni de faire de la voile. Pourtant Saint-Malo est une ville où j'adore me promener seule ou en famille, arpenter la plage du Sillon, les remparts ou me perdre Intra-Muros. Il m'aurait été facile d'assister au départ de la Route du Rhum ! Mais...non, je ne suis pas une passionnée de voile ni de bains de foules, alors...Cependant, je dois bien avouer que j'ai toujours eu une sorte de respect teinté d'admiration pour les navigateurs et particulièrement les coureurs en solitaire. Je n'aurais jamais le courage de rester seule, sur un bateau, pendant des dizaines et des dizaines de jours, à affronter les éléments.

    Ainsi, lorsqu'à l'occasion des Opportunités Digitales Rennes 2015, j'ai appris qu'il était possible de rencontrer les deux navigateurs de la team French Tech Rennes - St Malo au "meetup point" de la Cantine Numérique à 14h30 le 13 octobre : j'ai bondi sur l'opportunité ! Et c'est ce que vous, rennais disponibles en début d'après-midi hier, vous auriez dû faire aussi ! 

    A l'arrivée à la Cantine Numérique, vous étiez agréablement accueilli par un membre de l'équipe French Tech Rennes - St Malo et on vous proposait de prendre une boisson, un cookie artisanal, des galettes bretonnes (évidemment) ou une part de brownie. Ensuite vous aviez tout loisir de discuter (oui, oui !) avec les navigateurs ! 

    Ainsi, la Tite Rennaise que je suis a eu l'immense honneur de boire un café avec Yvan (Bourgnon) pendant que Gilles (Lamiré) était très sollicité par téléphone.

    J'ai osé poser toutes les questions qui me passaient par la tête à ce marin au long cours, au visage hâlé par le soleil et à la bonhomie rassurante. C'est de cette façon que j'ai appris qu'Yvan a déjà couru plusieurs Transat Jacques Vabre et que c'est à l'âge de 8 ans qu'il est tombé dans l'addiction à la voile. En effet, il a embarqué pour un tour du monde en famille et le virus ne l'a plus quitté. Au cours de notre conversation à bâtons rompus, le skipper m'explique qu'au cours de sa vie il a passé plus de temps en mer que sur Terre et qu'il voue à la navigation une passion incomparable...qui lui a valu une séparation. Il s'est dit très heureux de porter les couleurs de la French Tech Rennes - St Malo et que #ODRennes2015 leur permette de rencontrer des start-ups dont les produits et/ou services sont susceptibles de faciliter leur univers.

    Nous avons également évoqué le parallèle qu'il pouvait exister entre une course en mer et une start-up : cette notion de timing très court, de nécessaire bonne préparation, de réajustements à faire très vite et bien connaître son environnement...

    Ensuite, j'ai pu aussi papoter avec Gilles Lamiré, le porteur du projet qui a demandé à son "vieux" copain Yvan de se joindre à lui sur la Transat Jacques Vabre. Avec Gilles, le local de l'étape, nous avons abordé le pourquoi de sa présence à Rennes, ce que cela représentait pour lui (ben oui, forcément, en tant que Tite Rennaise, je voulais savoir...) : eh bien, même si Gilles est originaire de Cancale, il a toujours eu une proximité de cœur avec Rennes puisque ses grand-parents y demeuraient. De même, il a habité un temps à Paris et de ce fait, marquait toujours une étape dans la capitale bretonne. Lorsque j'ai demandé au cancalais s'il faisait une préparation mentale et physique particulière, il m'a répondu que l'important, sur un bateau, était d'être rapide et tonique. Pour sa part, il pratiquait le vélo pour le côté cardio-training car c'était moins traumatisant pour le corps. Quant à la préparation mentale, pour Gilles, c'est en permanence : il a besoin d'être constamment "au taquet" car même lorsque la course est terminée, son travail ne s'arrête pas.  Il faut remettre le bateau en état, procéder aux améliorations, trouver de nouveaux partenaires, de nouveaux financements et se préparer aux prochaines courses. 

    J'ai vraiment énormément apprécié ce moment privilégié passé avec les deux navigateurs car sous leurs airs détendus, bronzés, j'ai découvert des hommes passionnés, extrêmement responsables et tellement humbles ! Ces messieurs traversent mers et océans, se dépassent constamment, affrontent de multiples dangers régulièrement mais restent humains, polis, aimables et simples.

    Juste de quoi avoir envie de découvrir un peu plus ces chevaliers des mers que sont les marins sportifs et leur "dada" ! 

    Partager via Gmail Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :